Archives de catégorie : Web

Le Dark Web Origine Évolution et Utilisateurs

Le Dark Web : Origine, Évolution et Utilisateurs

Le Dark Web Origine Évolution et Utilisateurs

Le Dark Web Origine Évolution et Utilisateurs

Introduction

Le Dark Web, souvent enveloppé de mystère et de mythes, représente une partie de l’internet inaccessible via les moteurs de recherche traditionnels. Cet article explore l’origine du Dark Web, ses évolutions au fil du temps, les profils de ses utilisateurs et les raisons qui les motivent à y naviguer. En tant qu’experts du domaine, vous trouverez ici une analyse approfondie, agrémentée d’exemples concrets et d’anecdotes significatives.

 

Origine du Dark Web

Le Dark Web trouve ses racines dans les technologies de l’anonymat développées par le gouvernement américain. Initialement, le projet Tor (The Onion Router) a été financé par l’Office of Naval Research dans les années 1990 pour protéger les communications de renseignement. Tor permet aux utilisateurs de naviguer sur le web de manière anonyme en faisant transiter leur trafic à travers une série de nœuds chiffrés. En 2002, le logiciel Tor a été rendu public, ouvrant la voie à la création d’un réseau parallèle anonyme : le Dark Web.

 

Évolutions et Technologies

Depuis sa création, le Dark Web a évolué en termes de technologies et d’utilisations. Plusieurs autres réseaux anonymes, comme I2P (Invisible Internet Project) et Freenet, ont vu le jour, offrant des alternatives et des compléments à Tor. Ces réseaux utilisent des techniques avancées de chiffrement et de routage pour assurer l’anonymat des utilisateurs et la confidentialité des communications.

 

Les Années 2000 : La Montée des Marchés Noirs

L’une des évolutions marquantes du Dark Web dans les années 2000 a été l’émergence de marchés noirs en ligne. Silk Road, lancé en 2011 par Ross Ulbricht, est probablement le plus célèbre. Il permettait l’achat et la vente de drogues, d’armes et de services illégaux en utilisant Bitcoin pour garantir l’anonymat des transactions. La fermeture de Silk Road par le FBI en 2013 a marqué un tournant, mais d’autres marchés similaires ont rapidement pris sa place, comme AlphaBay et Hansa.

 

Les Années 2010 : Diversification des Utilisations

Au-delà des marchés noirs, le Dark Web est devenu un refuge pour les activistes politiques, les lanceurs d’alerte et les journalistes cherchant à contourner la censure et la surveillance. Par exemple, des plateformes comme SecureDrop permettent aux informateurs de communiquer anonymement avec les journalistes. En 2013, Edward Snowden a utilisé Tor pour contacter des journalistes et révéler des informations sur les programmes de surveillance de la NSA.

 

Qui Utilise le Dark Web et Pourquoi ?

Criminels et Activités Illégales

Le Dark Web est souvent associé à des activités criminelles, notamment le commerce de drogues, d’armes, de fausses identités et de services de piratage. Les criminels profitent de l’anonymat pour mener leurs affaires en toute discrétion. Par exemple, AlphaBay, avant sa fermeture en 2017, était un des plus grands marchés noirs en ligne, facilitant des transactions illégales à hauteur de plusieurs milliards de dollars.

 

Activistes et Défenseurs de la Vie Privée

Cependant, tous les utilisateurs du Dark Web ne sont pas des criminels. Les activistes et les défenseurs des droits humains utilisent le Dark Web pour échapper à la surveillance oppressive des régimes autoritaires. Par exemple, en Iran et en Chine, où l’internet est fortement censuré, le Dark Web offre un espace pour la liberté d’expression et l’organisation politique.

 

Journalistes et Lanceurs d’Alerte

Les journalistes et les lanceurs d’alerte sont également des utilisateurs notables du Dark Web. SecureDrop, une plateforme hébergée sur Tor, permet à des individus de transmettre des documents sensibles aux médias en toute sécurité. Plusieurs grandes organisations médiatiques, comme The New York Times et The Guardian, utilisent SecureDrop pour recevoir des informations confidentielles.

 

Anecdotes et Cas Concrets

Silk Road et Ross Ulbricht : Ross Ulbricht, alias « Dread Pirate Roberts », a créé Silk Road en 2011, un marché noir en ligne qui a révolutionné le commerce illicite. Son arrestation et sa condamnation à la prison à vie en 2015 ont mis en lumière l’ampleur des activités criminelles sur le Dark Web.

 

AlphaBay et Alexandre Cazes : AlphaBay, fondé par Alexandre Cazes, est devenu le plus grand marché noir en ligne après la chute de Silk Road. En 2017, les autorités internationales ont fermé AlphaBay et arrêté Cazes, qui a été retrouvé mort en prison peu après son arrestation.

 

Snowden et la NSA : En 2013, Edward Snowden a utilisé Tor pour contacter des journalistes et dévoiler des informations sur les programmes de surveillance de la NSA, provoquant un débat mondial sur la vie privée et la sécurité.

 

Conclusion

Le Dark Web est un espace complexe et en constante évolution, mêlant activités criminelles, luttes pour la liberté d’expression et avancées technologiques. Bien que souvent stigmatisé, il joue un rôle crucial dans la protection de l’anonymat et la défense des droits humains dans des environnements répressifs. Pour les experts, comprendre les dynamiques du Dark Web est essentiel pour appréhender les enjeux contemporains de la cybersécurité et de la protection de la vie privée.

 

Il est crucial de continuer à explorer et à comprendre le Dark Web, non seulement pour lutter contre ses abus, mais aussi pour préserver les libertés individuelles dans un monde de plus en plus connecté et surveillé.

Comment être invisible sur Internet

Comment être invisible sur Internet : Guide

Comment être invisible sur Internet

Dans l’ère numérique actuelle, la protection de la vie privée en ligne est devenue une préoccupation majeure pour de nombreux utilisateurs d’Internet. Être « invisible » sur Internet signifie minimiser sa trace numérique pour protéger ses données personnelles contre les regards indiscrets. Voici un guide détaillé sur comment y parvenir, en incluant des exemples concrets pour chaque étape.

Utiliser un VPN (Virtual Private Network)

Comment : Un VPN masque votre adresse IP réelle en la remplaçant par celle du serveur VPN. Cela rend difficile pour les sites Web et les traqueurs de suivre votre activité en ligne.

Pourquoi : En naviguant avec une adresse IP anonymisée, vous pouvez éviter que votre localisation et votre identité soient exposées. Par exemple, en utilisant NordVPN ou ExpressVPN, vous pouvez accéder à Internet comme si vous étiez dans un autre pays, tout en sécurisant votre connexion contre les écoutes.

Comment : La plupart des navigateurs modernes offrent un mode Incognito (ou privé) qui ne sauvegarde pas votre historique de navigation, vos cookies, ou vos informations de saisie automatique.

Pourquoi : Cela est utile pour des recherches ponctuelles sans laisser de traces, comme vérifier des informations sensibles sans que cela apparaisse dans votre historique de navigation.

Utiliser des moteurs de recherche qui respectent la vie privée

Comment : Optez pour des moteurs de recherche comme DuckDuckGo ou StartPage qui ne tracent pas vos recherches.

Pourquoi : Ces moteurs de recherche n’enregistrent pas votre adresse IP ni vos requêtes de recherche, offrant ainsi une expérience de navigation plus privée. Par exemple, lorsque vous recherchez des informations personnelles ou sensibles, ces moteurs assurent que vos recherches restent confidentielles.

Désactiver le suivi publicitaire

Comment : Utilisez des extensions de navigateur comme Ghostery ou AdBlock Plus pour bloquer les trackers publicitaires.

Pourquoi : Cela empêche les entreprises de publicité de suivre vos activités en ligne pour vous cibler avec des annonces personnalisées. Si vous visitez fréquemment des sites de shopping, ces extensions peuvent aider à réduire le nombre d’annonces ciblées que vous voyez.

Créer des adresses email jetables

Comment : Utilisez des services comme TempMail pour créer des adresses email temporaires.

Pourquoi : Idéal pour les inscriptions à des services en ligne dont vous ne souhaitez pas recevoir de courriels à long terme. Cela aide à éviter le spam et à garder votre véritable adresse email privée.

Optimiser les paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux

Comment : Revoyez et ajustez régulièrement vos paramètres de confidentialité sur des plateformes comme Facebook, Instagram, et Twitter pour contrôler qui peut voir vos publications et informations personnelles.

Pourquoi : Limiter la visibilité de vos publications et informations personnelles aux seuls amis ou contacts de confiance réduit le risque d’exposition à des inconnus ou à des collecteurs de données.

Comment retrouver une personne – Méthodes et Conseils Utiles

Comment retrouver une personne : Méthodes et Conseils Utiles

Rechercher une personne sur le web

Retrouver une personne peut être une tâche complexe, mais avec les bonnes méthodes et outils, cela devient réalisable. Que ce soit pour renouer avec un ancien ami, retrouver un membre de la famille perdu de vue ou même pour des raisons professionnelles, il existe plusieurs moyens efficaces pour retrouver quelqu’un. Dans cet article, nous explorons différentes méthodes pour retrouver une personne, en mettant l’accent sur des stratégies efficaces et des outils accessibles à tous.

Méthodes de Recherche

 

Réseaux Sociaux :

Les réseaux sociaux comme Facebook, LinkedIn, Twitter, et Instagram sont d’excellents moyens pour retrouver quelqu’un. Utilisez les moteurs de recherche internes en tapant le nom de la personne, en vérifiant les groupes ou communautés auxquels elle pourrait appartenir.

 

Moteurs de Recherche :

Utilisez les moteurs de recherche tels que Google, mais pas que, en tapant le nom complet de la personne et en y ajoutant des informations supplémentaires comme le lieu de résidence, l’école fréquentée, le lieu de travail, etc.

Sachez que plus il y a d’informations, plus les chances de résultats sont accrues.

 

Services d’annuaires en ligne :

Les annuaires en ligne comme les Pages Blanches, 411.com ou encore les annuaires téléphoniques peuvent fournir des informations utiles pour retrouver une personne.

 

Utilisation des Services de Recherche :

Des services spécialisés dans la recherche de personnes existent également. Parmi eux, des sites comme Pipl, Spokeo, ou TruthFinder offrent des informations plus approfondies en agrégeant des données provenant de diverses sources.o

Conseils pour une Recherche Efficace

 

Collecte d’Informations :

Rassemblez toutes les informations disponibles sur la personne que vous souhaitez retrouver : nom complet, prénom, surnoms éventuels, lieux de vie antérieurs, écoles fréquentées, entreprises où elle a travaillé, etc.

 

Utilisation de mots-clés spécifiques :

Lors de vos recherches en ligne, utilisez des mots-clés précis en plus du nom de la personne pour affiner les résultats.

 

Contactez des proches ou des connaissances communes :

Parfois, les amis, la famille ou les anciens collègues peuvent être d’une grande aide pour retrouver une personne.

 

Vérifiez régulièrement les résultats :

Les informations en ligne peuvent changer. Assurez-vous de revisiter vos sources et vos recherches pour des mises à jour.

 

Conclusion

 

Retrouver une personne peut être un processus délicat mais réalisable grâce aux nombreuses ressources en ligne disponibles aujourd’hui. En utilisant une combinaison de méthodes de recherche et en recueillant des informations pertinentes, il est souvent possible de retrouver avec succès une personne disparue de vue depuis longtemps.

 

N’oubliez pas que la confidentialité et le respect de la vie privée sont importants lors de toute recherche de personne. Toujours obtenir le consentement de la personne recherchée avant de divulguer des informations ou d’entrer en contact.

 

En somme, avec de la patience, de la persévérance et les bons outils, retrouver quelqu’un peut devenir une réalité enrichissante.

Les Méta-Moteurs de Recherche – Une Vue d’Ensemble

Les Méta-Moteurs de Recherche : Une Vue d’Ensemble

Méta moteurs de recherches

Les méta-moteurs de recherche sont des outils en ligne permettant aux utilisateurs d’explorer plusieurs moteurs de recherche en une seule interface. En agrégeant les résultats de différentes plateformes de recherche, ils offrent une perspective globale et simplifiée pour les utilisateurs cherchant des informations variées sur le web.

 

Fonctionnement des Méta-Moteurs de Recherche

 

Les méta-moteurs de recherche collectent des données à partir de multiples sources, comme Google, Bing, Yahoo, et d’autres moteurs de recherche spécifiques. En utilisant leurs algorithmes propriétaires, ces plateformes rassemblent les résultats de ces moteurs et les présentent sur une même page pour faciliter la comparaison et l’analyse.

 

Exemples de Méta-Moteurs

 

– **DuckDuckGo** : Reconnu pour sa protection de la vie privée, DuckDuckGo agrège des résultats de diverses sources sans enregistrer les historiques de recherche des utilisateurs.

 

– **Qwant** : Un méta-moteur européen respectueux de la vie privée qui agrège des résultats provenant de différentes sources tout en protégeant les données personnelles des utilisateurs.

 

– **Ixquick / Startpage** : Ces moteurs de recherche respectent la confidentialité des utilisateurs en présentant des résultats de recherche de manière anonyme et en supprimant les traces de recherche.

 

 

Les méta-moteurs de recherche offrent une alternative intéressante pour ceux qui recherchent des résultats issus de différentes plateformes tout en préservant leur vie privée. En suivant les bonnes pratiques de référencement naturel, les sites peuvent améliorer leur visibilité et leur classement sur ces plateformes de recherche agrégées.

L’évolution technologique des sites web

L’évolution technologique des sites web Une histoire passionnante

Introduction

Les sites web ont parcouru un long chemin depuis leur apparition dans les années 1990. Le navigateur NCSA Mosaic a été publié en 1993 alors que le World Wide Web développé par le CERN ne comptait que 200 sites. Au fil des décennies, les avancées technologiques ont révolutionné la manière dont les sites web sont conçus et développés. Dans cet article, nous explorerons l’histoire des sites web et les évolutions technologiques qui ont façonné l’expérience en ligne que nous connaissons aujourd’hui.


Les débuts modestes des sites web

Au début des années 1990, les sites web étaient principalement constitués de pages statiques écrites en HTML (HyperText Markup Language). Ils étaient simples, avec peu de fonctionnalités interactives. Les premiers navigateurs, comme Mosaic et Netscape, ont permis au grand public d’accéder à ces premiers sites web.


L’essor du dynamisme avec le PHP et les bases de données

Vers la fin des années 1990, le PHP (Hypertext Preprocessor) a été introduit, permettant de rendre les sites web plus dynamiques. Cette technologie a permis aux développeurs de créer des sites interactifs en intégrant des bases de données. Les sites web ont commencé à proposer des fonctionnalités plus avancées, tels que les formulaires de contact et les paniers d’achats en ligne.


L’avènement du Web 2.0 et l’explosion des réseaux sociaux

Au début des années 2000, le Web 2.0 a émergé, apportant une nouvelle ère de sites web interactifs et collaboratifs. Les plateformes de réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter et YouTube, ont connu une croissance exponentielle, offrant aux utilisateurs la possibilité de créer, partager et interagir avec du contenu en ligne.


La montée en puissance des CMS (Content Management Systems)

Les CMS, tels que WordPress, Joomla et Drupal, ont simplifié la création et la gestion des sites web. Ces plateformes ont permis aux utilisateurs non techniques de créer et de mettre à jour facilement leur propre site web, sans avoir à écrire de code.


L’expérience utilisateur améliorée grâce au responsive design

Avec l’essor des smartphones et des tablettes, il est devenu essentiel d’offrir une expérience utilisateur optimale sur différents appareils. Le responsive design a été introduit pour permettre aux sites web de s’adapter automatiquement à différentes tailles d’écran, garantissant ainsi une navigation fluide et agréable pour tous les utilisateurs.


Les performances accrues avec l’optimisation du chargement des pages

La vitesse de chargement des pages est un facteur crucial pour l’expérience utilisateur. Les avancées technologiques, telles que la mise en cache, la compression d’images et l’utilisation de CDN (Content Delivery Network), ont permis d’améliorer considérablement les performances des sites web. Réduisant ainsi les temps de chargement et augmentant la satisfaction des utilisateurs.


Conclusion sur l’évolution technologique des sites web

L’histoire des sites web est une preuve tangible de l’évolution technologique rapide qui a façonné notre expérience en ligne. Des pages statiques en HTML aux sites web dynamiques et interactifs d’aujourd’hui, les avancées telles que le PHP, les CMS, le responsive design et l’optimisation des performances ont ouvert de nouvelles possibilités pour la création de sites web. En restant à l’affût des tendances technologiques, les développeurs et les propriétaires de sites web peuvent offrir une expérience en ligne captivante et efficace à leurs utilisateurs.

Google – la priorité aux sites pour les mobiles

Google avait déjà annoncé son intention de donner la priorité aux sites mobiles, mais ne s’était pas encore exécuté. C’est désormais chose faite : le classement des résultats de recherche sera désormais intégralement influencé par la capacité des sites à s’afficher proprement sur mobile.

Internet évolue. Ou plutôt, la manière dont nous profitons du réseau au quotidien. Avec l’arrivée des smartphones et avec l’accessibilité presque permanente au web, les habitudes de consommation ont changé et le mobile est devenu l’une des armes préférées pour surfer sur la Toile.

C’est un changement qui ne choque personne bien sûr, mais qui demande tout de même un minimum d’adaptation. Tous les sites ne sont pas encore parfaitement optimisés pour le mobile. Pour pallier cela, Google applique enfin un changement d’envergure.

source :  http://www.frandroid.com/marques/google/478070_google-donne-la-priorite-aux-sites-penses-pour-les-mobiles

Pourquoi l’inventeur du Web rêve d’un autre Internet

Tim Berners-Lee : Vers un Web Décentralisé et Sécurisé

 

Pourquoi l’inventeur du Web rêve d’un autre Internet ?

Introduction

Il y a plus de 25 ans, Tim Berners-Lee inventait le World Wide Web, révolutionnant la manière dont nous partageons et accédons à l’information. Aujourd’hui, il exprime des préoccupations profondes face à la centralisation du Web entre les mains d’entités étatiques et de grandes entreprises telles que Google et Facebook. Berners-Lee appelle à une évolution vers un Web plus décentralisé et sécurisé pour ses utilisateurs.

 

Le Web d’aujourd’hui – Une Centralisation Accrue

Dans le paysage numérique actuel, une poignée d’entreprises, notamment Google et Facebook, dominent le marché. Cette centralisation s’accompagne d’une collecte massive de données personnelles, soulevant des inquiétudes sur la vie privée et la sécurité des utilisateurs. Par ailleurs, les gouvernements du monde entier renforcent leur surveillance et contrôle sur le Web, comme le montre le rapport de Freedom House sur la liberté sur Internet en 2023.

 

La Vision de Berners-Lee pour l’Avenir

Tim Berners-Lee n’a pas seulement critiqué l’état actuel du Web ; il a également proposé des solutions. Son projet Solid, en partenariat avec son entreprise Inrupt, vise à redonner aux utilisateurs le contrôle de leurs données personnelles. Solid permet de stocker les données personnelles séparément des applications qui les utilisent, renforçant ainsi la confidentialité et la sécurité des données.

 

L’Importance de la Sécurité et de la Confidentialité

La fréquence croissante des violations de données souligne l’urgence de renforcer la sécurité en ligne. Des incidents tels que la fuite de données de Facebook en 2021, affectant des millions d’utilisateurs, montrent les risques liés à la centralisation des données. La confidentialité et la sécurité des données sont devenues des préoccupations majeures pour les utilisateurs du Web.

 

Les Défis et Potentiels de cette Vision

Bien que la vision de Berners-Lee soit prometteuse, elle fait face à des défis significatifs. Technologiquement, la mise en œuvre d’un Web décentralisé est complexe. Sur le plan réglementaire, il existe des obstacles liés aux législations sur la protection des données. Néanmoins, cette vision offre un potentiel considérable pour l’innovation et l’autonomisation des utilisateurs.

 

Conclusion

L’appel de Tim Berners-Lee pour un Web décentralisé et sécurisé est plus pertinent que jamais. En repensant la manière dont les données sont gérées et partagées, nous pouvons viser un avenir où la confidentialité et la sécurité sont prioritaires. Cela nécessite la collaboration de tous les acteurs du Web, des utilisateurs aux développeurs, en passant par les gouvernements et les entreprises.

Voilà pourquoi l’inventeur du Web rêve d’un autre Internet.

**Références**

– « Rapport sur la liberté sur Internet 2023 », Freedom House.

– « Fuite de données Facebook 2021 », BBC News.

– Site Web du projet Solid de Tim Berners-Lee.

– Inrupt, l’entreprise co-fondée par Tim Berners-Lee.

 

suPHP – Ou comment éxecuter des scripts PHP avec des droits restreint

Afin d’ins­tal­ler suPHP vous devez déjà dis­po­ser d’Apa­che sur votre ser­veur

Remarque sur l’uti­li­sa­tion :

Il faut à pré­sent défi­nir les droits des fichiers de vos sites pour que cha­cun devienne indé­pen­dant. Exem­ple pour un uti­li­sa­teur fic­tif « toto » ayant accès uni­que­ment à tous les sous-dos­siers à par­tir de /toto :

chown -R toto:toto /var/www/domaine_1/sous_dossier

Par ailleurs, il faut savoir deux cho­ses sur l’uti­li­sa­tion de suPHP :

1. Le dos­sier con­te­nant les fichiers d’un uti­li­sa­teur doit éga­le­ment appar­te­nir à cet uti­li­sa­teur. C’est à dire que /sous_dos­sier doit appar­te­nir à toto pour que celui-ci puisse exé­cu­ter les fichiers dans le dos­sier.
2. Les autres dos­siers parents doi­vent obli­ga­toi­re­ment appar­te­nir à l’uti­li­sa­teur root:root, Dans notre exem­ple /var/www/domaine_1 doit appar­te­nir à root:root sous peine d’obte­nir une erreur 500 dans votre navi­ga­teur

NB il peux être inté­res­sant de défi­nir ça dans /etc/skel qui est le sque­lette des réper­toire uti­li­sa­teur.

Configuration du module mod_suphp.c :

vi /etc/apache2/mods-available/suphp.conf
<IfModule mod_suphp.c>
 AddType application/x-httpd-php .php .phtml .php3 .php4 .php5
 AddType application/x-httpd-php-source .phps
 AddHandler x-httpd-php .php .php3 .php4 .php5
 <Location />
 SuPHP_AddHandler x-httpd-php
 </Location>
 suPHP_ConfigPath /etc/php5/cgi
 suPHP_Engine on
 </IfModule>
a2enmod suphp

a2enmod suphp ermet d’activer le module Apache, qui n’est autre qu’un lien symbolique (ln -s /etc/apache2/mods-available/suphp.conf /etc/apache2/mods-enabled/)

La configuration de suPHP :

vi /etc/suphp/suphp.conf
[global]
 ;Path to logfile
 logfile=/var/log/suphp/suphp.log
;Loglevel
 loglevel=info
;User Apache is running as
 webserver_user=www-data
;Path all scripts have to be in
 docroot=/
;Path to chroot() to before executing script
 ;chroot=/mychroot
; Security options
 allow_file_group_writeable=false
 allow_file_others_writeable=false
 allow_directory_group_writeable=false
 allow_directory_others_writeable=false
;Check wheter script is within DOCUMENT_ROOT
 check_vhost_docroot=false
;Send minor error messages to browser
 errors_to_browser=true
;PATH environment variable
 env_path=/bin:/usr/bin:/usr/sbin:/sbin
;Umask to set, specify in octal notation
 umask=022
; Minimum UID
 ; sur debian Apache (www-data) à l’uid 33
 min_uid=33
; Minimum GID
 min_gid=33
[handlers]
 ;Handler for php-scripts
 x-httpd-php=php:/usr/bin/php5-cgi
;Handler for CGI-scripts
 x-suphp-cgi=execute:!self